AMBLE

Prononciation : an-bl'
Nature : s. m.

Allure dans laquelle le cheval lève ensemble les deux jambes du même côté, alternativement avec celles du côté opposé.
Le magnifique avait un cheval d'amble , LA FONT. , Magn. Amble rompu, allure particulière à certains chevaux (voy. TRAQUENARD).
XVIe s.
Courtaux, bestes d'emble, mulles, mullets et bagage , M. DU BEL. , 330
Hacquenées et autres bestes d'ambles , M. DU BEL. , 333
Un cheval d'Espagne fort aisé et allant l'amble , M. DU BEL. , 482
Il m'est permis de vous dire combien Elle me couste, et quel emble elle va , MAROT , III, 149
(Voy. AMBLER) ; génev. ambe ; provenç. amblanza, ambladura ; ital. ambiadura. On disait aussi ambleure dans l'ancien français.