AMBASSADEUR

Prononciation : am-ba-sa-deur
Nature : s. m.

1Représentant d'un souverain, d'une république, près d'une cour étrangère. L'ambassadeur auprès de la cour de France. Les priviléges d'un ambassadeur. Les ambassadeurs que les Scythes envoyèrent à Darius.
Le rang d'ambassadeur doit être respecté , CORN. , Nicom. I, 4
Ambassadeur de France dans cette cour , LA BRUY. , 5
Par mes ambassadeurs mon coeur vous fut promis , RAC. , Andr. IV, 5
Tout petit prince a des ambassadeurs , LA FONT. , Fab. I, 3
2Toute personne chargée d'un message. Vous ne pouvez envoyer un plus agréable ambassadeur.
Et le baron couvert de gloire Triomphe par ambassadeur , MILLEV. , le Baron Chrétien.
AMBASSADEUR, ENVOYÉ, DÉPUTÉ. De ces trois termes envoyé est le plus général ; l'envoyé a une mission, de quelque part qu'elle vienne, et quel que soit celui à qui elle s'adresse. Aussi peut-on dire l'envoyé de Dieu. Le député est nommé par des citoyens, par des corps particuliers, par des sociétés subalternes, ou bien par des sujets ou des vaincus pour faire des représentations, des demandes ou des prières ; il a un mandat déterminé. Enfin envoyé, par rapport à ambassadeur, exprime un rang inférieur ; l'ambassadeur représente son souverain, au lieu que l'envoyé ne paraît que comme simple ministre autorisé. Si, par une raison d'étiquette ou autrement, on ne veut pas avoir un ambassadeur auprès d'un gouvernement, on y a un envoyé. XVe s.
Vous ambasseurs et messagiers, Qui alez par le monde es cours Des grans princes pour besongnier , E. DESCH. , dans le Gloss. de SAINTE-PALAYE
Et devoient les ambaxadeurs .... avoir sauf conduit allant et retournant parmi le royaume d'Angleterre , FROISS. , II, II, 216
Provenç. ambassador, embaichador ; espagn. embaxador ; portug. embaixador ; ital. ambasciadore (voy. AMBASSADE).