AMATEUR

Prononciation : a-ma-teur
Nature : s. m.

1Celui qui a un goût vif pour une chose. Un amateur de peinture, de musique.
Ô le soin inutile, diront les fols amateurs du siècle , BOSSUET , Fr. de P. II, 1
On est amateur de son repos : quiconque peut le troubler passe pour importun et fatigue par sa présence , BOURD. , Pensées, t. II, p. 252
J'ai parlé avec quelque étendue des ruines d'Athènes, parce qu'après tout elles ne sont bien connues que des amateurs des arts , CHATEAUB. , Itin. 6e partie.
Profanes amateurs de spectacles frivoles , RAC. , Esth. prol.
Les entreprises les plus éclatantes des amateurs du monde , MASS. , Resp.
On se donne pour amateur de la patrie , MASS. , Obst.
2Absolument. Celui qui cultive les beaux-arts sans en faire sa profession. C'est un amateur distingué. 3En mauvaise part. C'est un amateur, c'est un homme d'un talent médiocre. Il y a une différence entre aimer et être amateur. Aimer est un terme général : j'aime les roses exprime que je les aime, sans ajouter à cette idée rien de particulier. Être amateur indique toujours une préférence particulière et devenue, en quelque sorte, une étude : je suis amateur de roses signifie que je les recherche, que j'en fais collection. XIIe s.
Et j'ai plus haute pensée Que tuit li autre ameor [amants] , Couci, I
Courtois ameor, Qui à sejor [en repos] Gisez en chambre coie , Romancero, p. 67
XIIIe s.
Et si cuidast bien li donsiaus Estre ameres de dames beles , Fables et contes anciens, t. III, p. 118
Ki a les iex gros et grans et tremblans, si est lens et de grande vie et ameres de femmes , ALEBRANT , f° 69, verso.
XVIe s.
Amateur de vraye gloire , AMYOT , Flamin. 9
Si estoit bien aise de s'ouyr saluer et nommer Philellen, c'est-à-dire amateur des Grecs , AMYOT , Anton. 27
Aimer ; provenç. amaire, amador ; espagn. amador ; ital. amatore. Le vieux français amere et le provençal amaire sont le nominatif, de amator ; ameor et amador, le cas du régime, de amatorem. Le français actuel a été directement calqué sur le latin à une époque plus récente. AMATEUR. Ajoutez : 4Homme s'occupant peu de son métier. Les avocats, les militaires traitent volontiers d'amateur celui qui s'occupe de quelque étude en dehors de son métier. Clerc amateur dans une étude, rédacteur amateur dans un journal, clerc, rédacteur qui travaille sans émoluments.