ALUN

Prononciation : a-lun
Nature : s. m.

Sulfate acide d'alumine et de potasse ou d'ammoniaque, sel d'une saveur astringente.
Quatre boîtes d'onguents, une d'alun brûlé , RÉGN. , Sat. X
XIIIe s.
Nus tainturiers ne puet ne ne doit metre alun de bouquauz ne fuel de fuelle, car ce sont fausses taintures , Liv. des mét. 135
Et sur ces cercles getent piaus de mouton conrées [corroyées] en alun , JOINV. , 230
XIVe s.
Tu cuis alumz, nitre, atramens, Fonds metaulz, brules orpimens , Nat. à l'alch. err. 19
XVIe s.
Alum, escorce de grenade.... un peu d'alun de roche , PARÉ , VI, 8
Alun calciné , PARÉ , VII, 7
Alun de glace , PARÉ , XXV, 32
Alum de roche. Alum de glace bruslé reduit en poudre , O. DE SERRES , 906
Wall. alon ; provenç. alum, alun ; espagn. allumbre ; ital. allume ; du latin alumen. C'est la formation régulière, comme de legumen, on fit leun ; alumine, légume sont des formes modernes.