ALPHABET

Prononciation : al-fa-bè
Nature : s. m.

1Ensemble des lettres d'une langue rangées suivant un ordre convenu. L'alphabet grec. Fig. N'en être qu'à l'alphabet, n'en être qu'aux premiers éléments d'une science, d'un art. Il faut le renvoyer à l'alphabet, se dit d'un homme qui ne sait pas les premiers principes de la chose dont on parle. 2Petit livre qui contient les lettres de l'alphabet et les éléments de la lecture. 3Par extension. Ordre alphabétique.
De ses revenus écrits par alphabet , BOILEAU , Sat. I Suite ou série de choses de même nature.
Trop bien sut-il graver en sa mémoire Tout l'alphabet des bateliers de Loire , GRESS. , Vert-vert, ch. 3
4En termes d'imprimerie, se dit des lettres ornées de fleurons et de figures pour mettre au commencement des sections, livres, chapitres, etc. Provenç. alphabet ; catal. alfabet ; ital. espagn. alfabeto ; de alpha (voy. ce mot), et de bet, du grec bêta, la 2e lettre de l'alphabet grec ; mot à mot, AB. ALPHABET. Ajoutez : 5Alphabet de nature, alphabet considéré et distribué d'après les mouvements des organes de la parole, glotte, voile du palais, langue, dents, lèvres. 6Émission par alphabet, mode d'émission des billets de banque, d'après lequel la Banque émet ses billets par 25 000, chaque mille correspondant à une lettre de l'alphabet, A, B, C, etc., qui est écrite sur le billet avec un chiffre indiquant combien d'alphabets ont été émis ; chaque alphabet comprend, on le voit, 25 000 billets ; et C 329 mis sur un billet de mille francs exprime que ce billet appartient au 3e millier du 329e alphabet.