ALISE

Prononciation : a-li-z'
Nature : s. f.

Fruit de l'alisier. L'alise est un peu astringente. Les botanistes écrivent alise ; l'Académie écrit alize. XIIe s.
Il ne valt pas la moitié d'une alie , Ronc. p. 174
Je te deffen toute ma manantie, Jà n'i prendras vaillissant une alie , Raoul de C. 75
XIVe s.
Car il vouloit donner journée à Charles et prenre mellée ; Car bien veoit que courtoisie n'y valoit vaillant une allie , le Livre du bon Jehan, 829
Berry, alis ; espagn. aliso, aune ; bas-lat. alierius, alisier, alizariae, aliguerium, lieu planté d'alisiers ; sans doute de l'allemand els ou else, alisier et aune ; anc. haut-allem. eliza. ALISE (a-li-z'), s. f. Dans l'Aunis, nom de la galette au beurre, Glossaire aunisien, la Rochelle, 1870, p. 62. Miche alise se trouve souvent dans les anciens textes, de l'adjectif alis, qui signifiait compacte, serré.