ALIGNEMENT

Prononciation : a-li-gne-man
Nature : s. m.

1Arrangement sur une ligne droite.
Pas une pierre ne pousse hors de son alignement , BALZ. , le Prince, ch. 14
Je me suis mise dans la rosée jusqu'à mi-jambe pour prendre des alignements , SÉV. , 94
2Direction donnée pour une rue par la voirie. Rues sans alignement. Cette maison n'est pas dans l'alignement. 3L'action d'aligner, en parlant de soldats. Après chaque mouvement, on rectifie l'alignement. Alignement ! Terme de commandement militaire pour régulariser l'alignement. 4En termes de comptabilité militaire, nivellement d'une allocation et d'une dépense de corps ; équilibre du doit et avoir. 5Terme d'antiquités. Rangée de pierres brutes élevées par les Druides. XVIe s.
Les os sont joints par allignement, que l'on dit harmonie, quand les os opposés et appariés vis à vis et teste à teste l'un de l'autre, sont joints par le moyen d'une seule ligne , PARÉ , IV, 43
Afin qu'en nos vergiers rien ne defaille, diversement les ordonnerons, c'est à sçavoir, et en alignement et en confusion , O. DE SERRES , 663
Aligner ; provenç. alignamen. On a écrit souvent dans le XVIIe siècle allignement.