ALGARADE

Prononciation : al-ga-ra-de
Nature : s. f.

1Incursion militaire.
J'ai rendu compte à M. Louvois de l'expédition que M. de Bellefonds a faite à Roncevaux, où il a marché avec 2000 hommes par ordre du roi, qui lui avait mandé d'aller faire une algarade aux Espagnols , Mémoires de Foucault, Bibl. impér. Ms. suppl. fr. n° 150, f° 39 bis Vieilli en ce sens.
2Vive sortie contre quelqu'un, insulte brusque, inattendue.
Le duc de Noailles ne pouvait plus souffrir les algarades et les scènes que je lui faisais essuyer , SAINT-SIMON , 470, 214
Je ne me trompe point ! - Oui, ventrebleu, c'est moi, Vous venez de me faire une rude algarade , REGNARD , Légat. III, 7
Mon basque les suivit avec les laquais de Clérante, qui leur firent une infinité d'algarades pendant les chemins , FRANCION , liv. VI, p. 255
XVIe s.
Le duc, indigné de toutes les algarades que luy faisoit cet aventurier, jura.... qu'il ne le relascheroit jamais , Mém. sur du G. ch. IV
Ayant apprins toutes les traverses et algarades [mauvais tours] qu'elle avoit jouées à son mari , DESPER. , Contes, CXXVII
Pour lui donner une brave algarade [une gaillarde bienvenue] à une lieue ou deux de Nancy , CARL. , VI, 44
Cette-ci avoit fait plusieurs algarades à Montal, lieutenant de Roi en la basse Auvergne, mesme lui aiant de nouveau deffait deux compagnies , D'AUB. , Hist. II, 168
À la veuë et approche des asnesses, ils font mille algarades, desordonnans tout un marché , O. DE SERRES , 311
Portug. algazara, algarade, tintamarre ; espagn. algara, troupe à cheval, algarada, cris de gens de guerre qui se battent, algarear, crier, algazara, cri des Maures sortant d'une embuscade pour tomber sur l'ennemi ; basse latinité, algara, tumulte militaire, algaru, algarum, nom des expéditions militaires des Maures ; de l'arabe al, le, et gharet, expédition de cavaliers pour piller le territoire ennemi, de gâr, faire des incursions sur l'ennemi.