ALENTOURS

Prononciation : a-lan-tour
Nature : s. m. plur.

1Lieux circonvoisins. Les alentours de la ville. L'ennemi infestait tous les alentours.
Les alentours des bivouacs étaient jonchés des corps de plusieurs milliers de chevaux , SÉGUR , Hist. de Nap. XI, ch. 11
La Suisse se trouva, dès sa naissance, puissance militaire : son sol, sa pauvreté, ses alentours, tout l'appelait à être guerrière, mais à ne l'être que pour se défendre , FERRAND , Esprit de l'histoire, t. I, p. 223
2En parlant des personnes, ceux avec lesquels on est en commerce suivi.
Cependant Louis XVI l'aurait fait s'il avait été moins dominé par ses alentours , MIGNET , Révol. fr. I, 57
Alentour.