ALCORAN

Prononciation : al-ko-ran
Nature : s. m.

1Le livre qui contient la loi de Mahomet.
Ajouter un chapitre à l'alcoran , BOSSUET , Hist. II, 13
Le glaive et l'Alcoran dans mes sanglantes mains Imposeraient silence au reste des humains , VOLT. , Fanat. II, 5
Pour moi, je lis la Bible autant que l'Alcoran , BOILEAU , Lutr. IV
2Familièrement. Je n'y entends pas plus qu'à l'Alcoran, je n'y entends rien. On dit aussi le Coran, et sans doute mieux, puisque al est l'article arabe et signifie le, ce qui fait avec notre article, une sorte de double emploi ; mais Alcoran est consacré par l'usage, et coran, bien que recommandé par les orientalistes, ne peut pas le bannir. XVe s.
Turc ne serai vraiment, Car l'alcoran defent Le vin, qui n'est creé que pour l'humain usage , BASSELIN , XXIV
XVIe s.
Quand le deputé du Languedoc s'avança pour luy dire qu'il avoit tiré le plus beau et le meilleur de son propos de l'alcoran de Machiavel , FROUMENTEAU , Finances, III, p. 417
L'article arabe, al, et coran (voy. ce mot). ALCORAN. - REM. Ajoutez : 2. On met une majuscule à Alcoran et à Coran, comme à Bible.