alcove

Prononciation : al-kô-v'. Le dictionnaire grammatical de 1784 dit que l'o est bref : al-ko-ve. Aujourd'hui il est lo
Nature : s. f.

Enfoncement pratiqué dans une chambre pour y placer un lit.
Dans le réduit obscur d'une alcôve enfoncée , BOILEAU , Lutr. I
Son lit de velours rouge est dans son alcôve , SÉV. , 443
Là, sous l'alcôve sombre.... Une jeune beauté dort sur un lit d'ébène , LAMART. , Harold, VI
Le Caveau avait un lit dans une alcôve où Monseigneur couchait souvent l'hiver , SAINT-SIMON , 91, 195 Quelques-uns font mal à propos alcôve masculin.
Génev. alcovre ; espagn. alcoba ; portug. alcoba ou alcova ; ital. alcovo ; de l'arabe al, le, et koba, petite maison, ou kubbet, voûte, tente. D'autres ont cherché une étymologie allemande ; mais le mot est espagnol et, par conséquent, arabe.