ALANGUIR

Prononciation : a-lan-ghir
Nature : v. a.

1Rendre languissant.
Pourquoi cette marche molle et pesante, dans une circonstance si critique ? Était-ce notre artillerie et nos bagages qui nous avaient tant alanguis ? , SÉGUR , Hist. de Nap. IX, ch. 2
2S'alanguir, v. réfl. Devenir languissant. XVe s.
Entre tous biens, je suis de mal quintaine [but], Alangoré entre les vigoreux , CH. D'ORL. , Ball. 112
XVIe s.
Et irois facilement couchant et alanguissant mon esprit , MONT. , I, 34
Ils ont veu les petis enfans mourir à la mamelle de leurs meres allangouries , Satire Ménip. p. 110
Abatus et alangouris de longue maladie , MONT. , p. 159
Et faut leur donner des grains pour les maintenir en estat et les garder d'alangourir , O. DE SERRES , 334
À et languir ; wallon, s'alanchi. Alangorer, alangourir, sont d'anciennes formes.