AIGUILLE

Prononciation : è-güi-ll', ll mouillées, et non è-güi-ye. Dans le XVIIe siècle on prononçait la syllabe gui comme au
Nature : s. f.

1Petite verge de métal, pointue par un bout et percée par l'autre pour y passer un fil. Enfiler une aiguille. Travailler à l'aiguille.
Là cette belle apprit à manier l'aiguille , LA FONT. , Coupe.
Si vous voulez des aiguilles.... , SÉV. , 225
2Aiguille à passer, grande aiguille dont les femmes se servent pour passer un lacet. 3Par extension, métier de couturière.
Pour le théâtre ayant quitté l'aiguille , BÉRANG. , Bonne fille.
4Locutions diverses.
Vous ne vous soutenez plus que sur la pointe d'une aiguille , RETZ , IV, 269 Disputer sur la pointe d'une aiguille, élever une contestation sur un sujet sans importance. De fil en aiguille, en passant d'une chose à une autre.
Et pour conter tout de fil en aiguille , LA FONT. , Aveux.
Et de fil en aiguille il lui demanda depuis quand ils avaient Destin dans leur troupe , SCARR. , Rom. com. ch. 5
De propos en propos et de fil en aiguille , RÉGNIER , Sat. XII
Madame me pria de lui conter de fil en aiguille (ce fut son terme) le détail de cette célèbre matinée , SAINT-SIMON , 517, 111
Chercher une aiguille dans une botte de foin, chercher au milieu d'une foule d'objets quelque chose que sa petitesse rend très difficile à trouver. Passer par le trou d'une aiguille, vouloir faire une chose impossible. Il est plus aisé à un chameau de passer par le trou d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume des cieux, dit l'Évangile. Familièrement et par exagération. C'est un homme timide ; on le ferait passer par le trou d'une aiguille.
5Aiguille à tricoter, petite verge de fer ou de bois avec laquelle on tricote. 6Aiguille à cataracte, instrument pour opérer la dépression, l'abaissement du cristallin. 7Aiguille d'horloge, de pendule, de montre, de boussole, de balance.
On souhaite que cette aiguille marche , SÉV. , 440
8Clocher en pyramide, très pointu. On dit plus ordinairement flèche.
De blancs minarets dont l'aiguille s'élance , V. HUGO , Orient. 3
Médine aux mille tours d'aiguilles hérissées , V. HUGO , Ball. 15
9Obélisque antique. L'aiguille de St-Pierre de Rome. 10Ornement en forme de petit obélisque qui surmonte diverses parties des édifices gothiques. 11Se dit de plusieurs espèces de poissons de mer qui sont longs et menus et ont la tête pointue. 12En termes de jardinage, le pistil. Quand les aiguilles noircissent, le fruit ne noue pas. 13Feuilles des arbres résineux. 14En minéralogie, cristaux de forme allongée et déliée. 15Se dit des portions de rails qui servent à opérer les changements de voie sur un chemin de fer. 16Maladie des faucons occasionnée par de petits vers et des poux qui s'engendrent dans leur chair. 17Pièces de bois rondes ou carrées qui servent à ouvrir ou à intercepter le passage de l'eau. 18Aiguille pendante, pièce de bois servant à soutenir le milieu des entraits par une clef de bois. 19Pièce de bois verticale sur laquelle sont assemblés les arbalétriers d'un comble pyramidal. XIIIe s.
Panier à mercier [ne paie] noiant, fors tant que le paagier puet prendre une aiguille , Liv. des Mét. 293
Lors [je] trais une aguille d'argent D'un aguiller mignot et gent, Si pris l'aguille à enfiler , la Rose, 92
De fil en aguille , Nouveau recueil de Fables et Contes anciens, t. II, p. 455
[La tour] Haute est amont comme clokier ; Longe est soissante piés l'aiguille , Fl. et Bl. 1817
XVIe s.
Rejetons donc ces arguments qui sont fondés sur la pointe d'une aiguille , CALV. , Inst. 101
Aiguillon, ainsi nommé pour ce que c'est une aiguille de terre en la conjonction de ces eaux , D'AUB. , Hist. I, 318
Le mouvement de l'esguille marine vers le nord , PARÉ , XX, 19
La racine de geranium, autrement ditte esguille de berger , O. DE SERRES , 929
Picard agouille ; Berry, agueille, agulle ; wallon, awèie ; Namur. awîe ; rouchi, èwile ; provenç. agullia, aguilla ; esp. aguja ; ital. aguglia ; de acicula, diminutif de acus, aiguille, du radical ac qui se trouve dans aigu, âcre, acier (voy. ces mots). AIGUILLE 4Ajoutez : Sur la pointe d'une aiguille, sur des choses de rien, ou pour des choses de rien.
Cette lettre du vendredi est sur la pointe d'une aiguille ; car il n'y a point de réponse à faire, et pour moi je ne sais point de nouvelles , SÉV. , 17 avril 1671
20Fusil à aiguille, fusil se chargeant par la culasse, et dans lequel l'inflammation de la charge est déterminée par l'action d'une tige longue et mince, mue par un ressort, sur une substance fulminante renfermée dans la cartouche. 21
Canal régnant le long des tables salantes et servant soit à les vider, soit à les remplir , Enquête sur les sels, t. II, p. 509, 1868
22
Aiguille-coin, engin qu'on emploie dans les mines pour percer et creuser , Journ. offic. 22 nov. 1876, p. 8528, 3e col.
Ajoutez : C'est à tort qu'aiguille a été tiré d'acicula ; M. Mussafia (Romania, 2e année, 1873, p. 478) dit que cela ne peut être ; il a raison, acicula aurait donné aighille. Aiguille vient d'acucula, forme fictive dérivée de acula, petite aiguille, u s'étant changé en ui comme dans duire, de ducere, duit, de ductus, fruit, de fructus.