AIGRETTE

Prononciation : è-grè-t'
Nature : s. f.

1Sorte de héron blanc qui porte une aigrette. 2Bouquet de plumes effilées et droites, qui orne la tête de quelques oiseaux. 3Plumes en faisceau, qui servent à la coiffure des femmes, à l'ornement des dais et des casques, et que, dans les grandes cérémonies, on place sur la tête des chevaux.
Quoi Lisette, est-ce vous ? Vous avec des bijoux ! Vous avec une aigrette ! , BÉRANGER , Ce n'est plus Lisette.
4Pompon en forme d'aigrette. Les colonels portent une aigrette. 5Bouquet de diamants, de perles en forme d'aigrette. Elle a trouvé dans sa corbeille une aigrette en brillants. 6En termes de physique, rayon lumineux qu'on aperçoit aux extrémités des corps électrisés. 7En termes de botanique, filets déliés qui surmontent les graines de certaines plantes. L'aigrette est la partie supérieure du calice. 8Terme de blason. L'oiseau de ce nom qui paraît dans l'écu de profil et passant. XVIe s.
Touchant les poulailles estrangeres.... les poules d'eau, le heron, l'otarde, le hallebran, l'aigrete , O. DE SERRES , 345
Belon et après lui Ménage tirent aigrette, dans le sens de touffe de plumes, de aigrette, sorte de héron, à cause que cet oiseau porte en effet une aigrette. Puis ils pensent que l'aigrette oiseau a été nommée ainsi de l'aigreur de sa voix. Mais Diez, avec raison, rapproche ce mot de l'italien aghirone, du provençal aigron, en patois du Berry, égron (voy. HÉRON).