AGRAFE

Prononciation : a-gra-f'
Nature : s. f.

1Sorte de crochet qui s'attache à un anneau. Porte de l'agrafe, petit anneau auquel on attache le crochet. Agrafe de diamants, agrafe montée en diamants. 2En termes d'architecture, crampon de fer qui sert à empêcher que les pierres ne se désunissent. Ornement sculpté placé en tête des arcs. Espèce de boucle en fer qui sert à fermer en même temps la croisée et les volets. XVIe s.
Ils vindrent jusques au pied de la muraille, et avecques une longue pique, et une chorde, ayant une agraffe de fer, ils y monterent , LANOUE , 664
Pieges, agraffes, fosses, trapes, rets, ponts, amorces , O. DE SERRES , 995
Ne plus ne moins que les chirurgiens se servent des tiredents et des agraphes à joindre les levres des playes , AMYOT , De la Tranq. d'âme, II
À et un radical graf ou grap (voy. GRAPPIN). Dans les textes du XVe siècle on trouve agrappe.