AGITATION

Prononciation : a-ji-ta-sion ; en poésie, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Ébranlement, mouvement irrégulier et répété. Les ouragans sont de terribles agitations de l'air.
Les planètes sont portées dans la matière céleste qui est d'une subtilité et d'une agitation prodigieuse , FONTEN. , les Mondes, 4e soir.
L'air du menuet ne vous donne pas une seule agitation dans les jambes , SÉV. , 404
Il voit dans les enfers de tous côtés voltiger les ombres, plus nombreuses que les grains de sable qui couvrent les rivages de la mer ; et, dans l'agitation de cette multitude infinie, il est saisi d'une horreur divine, observant le profond silence de ces vastes lieux , FÉN. , Tél. XVIII
Il était comme un homme qui, dans un songe, est oppressé jusqu'à perdre la respiration, et qui, par l'agitation pénible de ses lèvres, ne peut former aucune voix , FÉN. , ib. XXIV
2Fig. Les agitations populaires. L'État était dans l'agitation. Il y a beaucoup d'agitation dans la ville ; des groupes se forment.... Exciter, calmer l'agitation.
Poussé par la cabale, Chaville le vit tranquille durant plusieurs mois au milieu de l'agitation de toute la France , BOSSUET , Letellier.
Il laissa l'empire dans une grande agitation , BOSSUET , Hist. I, 11
Quelle force, quel transport, quelle intempérie a causé ces agitations et ces violences ? , BOSSUET , Reine d'Angleterre.
Toutes ces manières et toutes ces agitations extérieures ont je ne sais quel air d'importance dont le coeur se laisse aisément flatter , BOURD. , Pensées, t. I, p. 437
Vous convenez que les agitations du monde, des affaires, des plaisirs vous occupent presque tout entiers , MASS. , Car. Salut.
Quand nous ne gagnerions, en nous tournant à Dieu, que de secouer le joug du monde, que de nous mettre au-dessus de ses espérances, de ses événements, de ses agitations et de ses vicissitudes éternelles , MASS. , Car. Dégoûts.
Il y voit partout des agitations qu'on appelle plaisirs, et il ne voit nulle part de bonheur , MASS. , Car. Bons et méchants.
3Trouble de l'âme ; trouble intérieur. Une grande agitation d'esprit.
En proie à l'agitation. Il [J. C.] voit leurs sollicitudes, leurs agitations, leurs entreprises, et il les laisse faire , MASS. , Avent, Disposit. à la comm.
Vous n'aviez pas tantôt ces agitations , CORN. , Cinna, III, 2
Mille agitations que mes troubles produisent , CORN. , Poly. III, 1
Pendant que les princes étaient dans cette agitation [produite par le conflit de Télémaque et de Phalante], toutes les troupes étaient consternées , FÉN. , Tél. XVI
Il n'est point nécessaire pour cela de ressentir les mêmes serrements de coeur, d'entrer dans les mêmes agitations, que si l'on venait nous annoncer quelque infortune humaine et quelque désastre où nous fussions intéressés , BOURD. , Pensées, t. I, p. 295
Ô que vous vous seriez épargné de mouvements et d'agitations, soit dans vous-même, soit hors de vous-même, si de bonne heure vous aviez écrasé ce ver qui vous pique et qui vous ronge ! , BOURD. , ib. p. 382
4En termes de médecine, mouvement irrégulier et continuel. On dit qu'un malade a de l'agitation quand il éprouve un malaise qui le fait changer continuellement de position. XVIe s.
Le mesme suc reduit en forme de leniment, par forte agitation dans un mortier de plomb, est.... , PARÉ , V, 29
Jactation et agitation de tout le corps , PARÉ , XX, 20
L'agitation est vrayement la vie de l'esprit et sa grace , CHARRON , Sagesse, I, 15
Provenç. agitacio ; espagn. agitacion ; ital. agitazione ; de agitationem, de agitare, agiter (voy. AGITER).