AGENOUILLER (S')

Prononciation : a-je-nou-llé, ll mouillées
Nature : v. réfl.

Se mettre à genoux. Il s'agenouille toujours sur la pierre. S'agenouiller devant quelqu'un. Des auteurs de synonymes ont voulu distinguer s'agenouiller et se mettre à genoux, disant que s'agenouiller ne se prend qu'au physique et se dit seulement de la position du corps qu'il représente ; que se mettre à genoux ajoute une idée morale et exprime de plus le sentiment d'humilité ou d'adoration dont cette posture est le signe. Les incrédules quelquefois s'agenouillent dans les églises : les dévots seuls s'y mettent à genoux. Cette distinction n'a aucun fondement dans l'usage ; l'un et l'autre se prennent tantôt au figuré et tantôt au propre. XIIe s.
Rolant le conte [il] en fist agenoiller , Ronc. p. 50
Devant le roi [il] se vait agenoiller , ib. p. 129
Humblement vint à l'uis, iloec s'agenoilla, En plur e en larmes grament i demura , Th. le Mart. 160
Li quens Raoul belement l'en apele ; Il s'agenoille, vestue ot sa gounelle ; Par grant amor li a dit raison bele , R. de Cambray, 99
XIIIe s.
Lors s'agenouillerent li sis message à leur piés, moult plorant , VILLEH. , XVII
Encoste [de] la roïne [elle] se va agenoiller , Berte, X
Si qu'il l'ont contre terre par force agenouilliée , ib. XX
Et tout li chevalier et les dames qui illuec estoient s'agenouillerent devant li à ses piés et li crierent merci pour son filg , Chr. de Rains, 222
Devant eus vous agenoilliés, Jointes mains , la Rose, 7495
Quant la royne le vit entrer en la chambre où elle estoit, si s'agenoilla contre li, et le chevalier se ragenoilla contre li [devant la reine] aussi , JOINV. , 280
XIVe s.
Mais devant lui m'ageloinguay , MACHAULT , p. 20
XVe s.
A donc se trait sagement ce Jacques Lambe devers Yvain et se agenouilla devant lui , FROISS. , II, II, 30
XVIe s.
Et n'y a nul empeschement qu'un malade qui ne se peut agenouiller, ne prie tout droit , CALV. , Instit. 969
Ils ne s'agenoillent nullement, et en sont quittes pour une reverance d'entrée et d'issue de la salle , CARL. , II, 2
À et genouil (voy. GENOU) ; wall. s'aglégni ; rouchi, s'agligner ; bressan, s'azenoiller ; provenç. agenolhar, aginollar ; ital. agginocchiare. AGENOUILLER (S'). Ajoutez : Se dit d'un cheval qui tombe sur ses genoux.