AGARIC

Prononciation : a-ga-rik
Nature : s. m.

On donne ce nom à plusieurs champignons dont quelques-uns appartiennent au genre bolet, caractérisé par un grand nombre de trous sous le chapeau. On trouve parmi les agarics des champignons recherchés comme comestibles, tels que le champignon de couche, le mousseron, l'oronge, la morille, et de très vénéneux, tels que la fausse oronge. Deux agarics sont employés en médecine : 1° l'agaric blanc ou bolet du mélèze ; c'est un violent purgatif, il est émétique aussi ; on ne l'emploie plus guère qu'en médecine vétérinaire ; 2° l'agaric de chêne ou bolet amadouvier ; c'est l'agaric des chirurgiens, dont on sert pour arrêter les hémorragies ; il agit en s'adaptant exactement à l'orifice des vaisseaux et en favorisant ainsi la formation d'un caillot. XVIe s.
Apozemes aperitifs et relaxatifs de sené, agaric, rhuharbe , PARÉ , XX, 22
Agaricus ; terme grec signifiant d'Agaria, d'après Dioscoride, ville de Sarmatie, où ce champignon abondait.