AFFOURAGER

Prononciation : a-fou-ra-jé
Nature : v. a.

Donner du fourrage sec aux bestiaux à l'écurie, à l'étable ou à la bergerie. XIVe s.
Et quant Grisilidis au vespre revenoit et ramenoit ses bestes à l'hostel de son pere, elle les affouragoit , Ménagier, I, 6
Que vos bestes soient bien afouragées pour la nuit , ib. II, 3
XVIe s.
Qu'on se donne bien garde de les desdaigner de manger par trop de viande, comme cela avient quand desordonnement on les affourage, le trop leur ostant l'appetit , O. DE SERRES , 282
À et fourrage.