AFFLEURER

Prononciation : a-fleu-ré
Nature : v. a.

1Mettre de niveau deux corps contigus, de manière que l'un ne fasse pas saillie sur l'autre. Affleurer les battants d'une armoire. 2En termes de physique, enfoncer dans un liquide jusqu'à une marque précise. Affleurer un aréomètre. 3Arriver jusqu'à être de niveau. La rivière affleure ses bords. 4Être tangent, en parlant du fil à plomb. 5V. n. Ces pièces de bois affleurent bien, elles sont bien de niveau. 6En termes de tourneur, rendre uni. 7Délayer la pâte du papier. 8Mêler ensemble de l'orge, du seigle et du froment. XVIe s.
Ces remedes repoussent le sang et les autres humeurs qui affleuroient à la partie, à cause de la douleur et inflammation , PARÉ , X, 8
À et fleur (voy. FLEUR). On a dit dans le XVIe s. fleurer :
Enterrés des grands vazes de terre ou de bois, jusques à la gueule fleurans le plan de la terre , O. DE SERRES , 625