AFFAIBLISSEMENT

Prononciation : a-fè-bli-se-man
Nature : s. m.

1Diminution de force, au propre et au figuré. L'affaiblissement des forces, de la santé, de la vue, du courage. L'affaiblissement de la lumière du soleil dans une éclipse.
Recourons à Dieu dans les affaiblissements où la vertu tombe comme en défaillance , FÉN. , t. XVIII, p. 195
Pour s'opposer au relâchement ; des moeurs, aux affaiblissements de la discipline , MASS. , Car. Mélange.
Il est rare que leurs grâces [des grands] ne soient pas le prix de nos affaiblissements et de nos complaisances , MASS. , Conf. Scand.
Soit par la désertion de quelques-uns de ses enfants, soit par l'affaiblissement de la charité du plus grand nombre , BOURD. , Pensées, t. II, p. 315
2Affaiblissement des monnaies, abaissement de leur titre.