ADRESSER

Prononciation : a-drè-sé
Nature : v. a.

1Envoyer avec une indication. Il leur adressa son ami avec beaucoup de recommandations. Je vous ai adressé à l'homme qui pouvait le mieux vous renseigner. Je ne savais où vous adresser ma lettre.
Montrons l'ordre cruel qui vous fut adressé , RAC. , Baj. I, 2
La voici ! mon bonheur me l'adresse , RAC. , Brit. III, 2 Mal adresser, donner une fausse adresse, une fausse indication.
Paix, voici votre père ; le vilain usurier est avec lui. - Vient-il demander ce que je lui dois ? - Il serait mal adressé , REGNARD , Sérénade, IV
2Par extension, adresser la parole à quelqu'un, lui parler directement. Adresser une question, des voeux. Je ne vous adresse pas ce reproche.
Il ne m'a pas trouvée assez bien faite pour m'adresser ses voeux , MOL. , Princ. d'Élide, V, 2
Mon esprit, il est vrai, trouve une étrange voie Pour adresser mes voeux au comble de leur joie , MOL. , l'Étour. IV, 2
Entre ceux qui t'adressent leurs veilles , BOILEAU , Disc. au Roi.
Sur un plus digne objet adresse ta pensée , ROTROU , St-Gen. III, 6
Quoi ! c'est lui dont les voeux vous furent adressés ! , VOLT. , Orphel. I, 1
3Fig. Adresser, envoyer à l'adresse de quelqu'un, dire quelque chose qui est à son adresse.
Sans doute il m'adressait le discours [il m'avait en vue] , MASS. , Magd.
4Diriger, tourner.
Mais votre frère Attale adresse ici ses pas , CORN. , Nic. I, 1
.... mais vous n'ignorez pas Quel important sujet adresse ici mes pas , ROTROU , St-Gen. II, 8
Où suis-je ? c'est ici qu'on adresse mes pas , VOLT. , Orphel. IV, 3
Il [le ciel] adressait mes coups, il soutenait mes armes , ROTROU , Bél. I, 1
Ainsi l'homme qui fuit l'abord des médisants Et chemine en la voie où le Seigneur l'adresse, A pour sa récompense une heureuse vieillesse , RACAN , 1er Psaume.
Il a établi la raison dans la suprême partie de notre âme, pour adresser nos pas à la bonne voie , BOSSUET , Serm. Quinq. 2 S'ADRESSER, v. réfl.
5Aller trouver, avoir recours. S'adresser par écrit à quelqu'un. Je m'adresse à vous pour savoir ce que je dois faire.
Au factotum tu n'as qu'à t'adresser , LA FONT. , Mazet.
Les Juifs à d'autres dieux osèrent s'adresser , RAC. , Esth. III, 4
.... Dieu, maître des rois, à qui mon coeur s'adresse , VOLT. , Orphel. V, 6
6Familièrement. Vous vous adressez mal ; à qui croyez-vous vous adresser ? se dit quand on avertit quelqu'un qu'il se méprend. 7Se diriger, aller.
Nous sommes aperçus, quelqu'un vers nous s'adresse , ROTROU , Antig. III, 7
Mais son chemin, je crois, s'adresse par ici , DU RYER , Scév. II, 2
Tout le monde courant çà et là pour ses affaires, on ne sait où s'adresse le chemin de chacun , PERROT D'ABL. , Tac. 250
Où s'adressent tes pas ? , MOL. , Amph. I
Quelle est donc cette pompe où s'adressent tes pas ? , VOLT. , Alz. II
8S'adresser à quelqu'un, adresser la parole à quelqu'un. Il s'adressa ensuite aux assistants. C'est aux malades que je m'adresse. C'est à vous que ce discours s'adresse. Cet orateur s'adressait à la pitié.
Quand je dis vous, je m'adresse presque à tous les hommes , MASS. , Élus.
Et, s'adressant aux siens d'une voix oppressée , VOLT. , Orphel. V, 1
9Cette lettre s'adresse à lui ; la suscription fait voir qu'elle lui doit être rendue. Figurément, cela s'adresse à vous, se dit d'une chose qui concerne indirectement quelqu'un dans un discours, une critique, etc.
Cela s'adresse à vous, esprits du dernier ordre , LA FONTAINE , Fabl. V, 16
10Être dirigé. Toute métaphore s'adresse à nos sens.
Mais pourquoi, trompeuse déesse, S'il est vrai que tu n'as point d'yeux, Est-ce plutôt à de hauts lieux Qu'à des toits de bergers que ta rigueur s'adresse ? , ROTROU , Antig. III, 1
Mon frère, au nom des dieux protecteurs de la Grèce, Car vers eux maintenant votre zèle s'adresse , ROTROU , ib. II, 2
C'est à toi que dans cette guerre Les flèches des méchants prétendent s'adresser , RAC. , Ath. IV, 6
Je vois qu'en m'écoutant vos yeux au ciel s'adressent , RAC. , Esth. II, 7
Le seul [coeur] où mes regards prétendaient s'adresser , RAC. , Andr. III, 4 ADRESSER, v. n. Toucher droit où l'on vise.
Bien adresser n'est pas petite affaire , LA FONT. , Fab. I, 17
C'est assez.... qu'une aveugle pensée.... vous ait fait adresser Au plus haut objet de la terre , MALH. , V, 8
Pascal a employé adresser dans le sens de dresser : On les avertirait de l'embûche qu'on leur adresse, Prov. 11. C'est un archaïsme (voy. l'historique). XIIe s.
Face le sis prelaz en sa chartre lancier ; Qu'il ne puisse jamais hors d'iluec repeirier ; Iluec pourra, s'il volt, ses mesfeiz adrecier [redresser] , Th. le Mart. 31
XIIIe s.
Nous otroions le pardon à tous ceux qui confès morront, por cest forfait adrecier , VILLEH. , 98
Dont fist li rois Richars atourner ses nés [nefs], et monta sour mer, et s'adrecha au plus droit et au mius qu'il pot vers Alemaigne, et prist port , Chron. de Reims, p. 46
Belle Doette s'est en estant dressie ; Voit l'escuier, vers lui s'est adrecie , Romancero, p. 47
Vers une riviere m'adresce, Que j'oi près d'ilecques bruire , la Rose, 104
En tex peris les met jonesce, Qui les cuers à delit adresce , ib. 4486
Et tel sentier si furent fait pour soi adrecier de grant quemin [chemin] à autre , BEAUMANOIR , XXV, 2
Fai premier ce qu'il afiert à Dieu, et il te adrescera toutes ces autres besoignes , JOINV. , 191
Li rois de France, qui sot [sut] que il estoient là, s'adreça tout droit là pour combattre à eulx , JOINV. , 104
Et se il ne vouloient adrecier la treve que il li avoient rompue.... , JOINV. , 261
Et se il i a aucune chose à amender, si l'amende et adresce [redresse], et les [tes sujets] tien en faveur et en amour , JOINV. , 301
XIVe s.
C'est la conclusion de cest chapitre que Dieu nous adresce à bien faire en delectations et en tristesces , ORESME , Eth. 39
XVe s.
Et tant y sont avenues d'aventures, et tant de batailles adressées , FROISS. , I, I, 1
Si s'en vint sa voie, et s'adressa sur Monseigneur Geffroy, et là, en parlant à lui, il changea un peu de contenance , FROISS. , I, I, 329
Là endroit [avant la bataille] se confessa et adressa chacun à son loyal pouvoir , FROISS. , I, I, 41
Et celui qui parlera pour le roi de France adrecera ces paroles au roi et duc et dira ainsi.... , FROISS. , I, I, 53
De premiere venue il y eut dure encontre, et s'adresse le roi dessus messire Eustache de Ribeumont, lequel estoit moult fort chevalier , FROISS. , I, I, 328
En leur priant humblement excuser et supployer à mon ignorance et adresser ce que y seroit mal mis , J. DE TROYES , Chron. 1460
Garni et adressé de tout ce qu'on saurait louer en noble homme , LOUIS XI , Nouv. 28
XVIe s.
Le premier à qui il s'adressa estoit vestu d'une robe.... , RAB. , Pant. V, 18
Dieu permet bien que les trompeurs adressent quelquefois à dire verité , CALV. , Inst. 130
Pour estre esclairez et adressez en la vraye religion, il nous faut commencer par la doctrine celeste , CALV. , Inst. 29
Ce n'est pas à l'homme d'adresser ses pas. Les pas de l'homme sont adressez de Dieu , CALV. , ib. 138
Et puis leur gibier ne s'adresse pas [ne vient pas] par deçà , DES PÉRIERS , Cymb. 158
A toy s'est adressée Ma clameur jours et nuits , MAR. , IV, 332
À un qui est soigneux, qui s'adresse et exerce, le bien lui vient toujours plus tost qu'à un autre , LA BOËTIE , 200
Tu t'adresses aux armes , LA BOËTIE , 201
Les Dieux sont amoureux de ceux dont ils purifient les meurs, et les addressent à la vertu , AMYOT , Num. 7
Ainsi que dit Epicharmus, en un petit traitté qu'il a escrit et addressé à Antenor , AMYOT , ib. 15
On doibt former les meurs des enfants, et les duire et addresser dès et depuis leur naissance à une mesme fin , AMYOT , Lyc. et Num. 9
Minutius, adressant sa parole à Brutus et à tous les assistants, leur dit.... , AMYOT , Publ. 4
Il mit en pieces les premiers des ennemis, ausquelz il s'adressa et arresta tout court les autres , AMYOT , Cor. 10
Il receut sur son propre corps plusieurs coups qui estoient addressez à Aemylius , AMYOT , Marc. 14
Adressant leurs corps et les endurcissant à la peine , AMYOT , Eum. 7
On ne s'adresse [on ne s'en prend] pourtant qu'à lui , MONT. , I, 99
On reçoit ces advis comme adressez au peuple , MONT. , I, 116
S'adresser aux loix pour avoir raison d'une offense , MONT. , I, 119
N'adresse elle [redresse-t-elle] pas quelques fois nos conseils et les corrige [la fortune] ? , MONT. , I, 254
Il faut adresser et arrester nos desirs aux choses les plus aysées , MONT. , III, 277
Puis addressant son propos à son oncle , MONT. , IV, 324
Picard, adrécher ; wallon, adiersî ; rouchi, adercer ; provenç. adressar, adreysar ; espagn. aderezar ; ital. addirizzare ; de à et dresser : signification première, mettre à droit, ce que nous disons aujourd'hui redresser, puis diriger, conduire, porter vers.