ADMINISTRATEUR, TRICE

Prononciation : a-dmi-ni-stra-teur, tri-s'
Nature : s. m. et f.

1Celui, celle qui régit les biens, les affaires d'un grand établissement. Administrateur de toutes les affaires.
Entrerai-je dans le huitième denier ou dans les aides ? Serai-je avare partisan ou administrateur ? , LA BRUY. , 14
2Qui est chargé de quelque partie du gouvernement. 3Absolument, qui sait bien administrer. Ce préfet n'est point administrateur. D'une égale capacité comme militaire et comme administrateur. XIIIe s.
Li sires veut que li deerains procureres soit aministreres des chozes aussi du tans passé comme du tans à venir , BEAUMANOIR , 85
On cuidoit que la dete fust à Pierre, ou on cuidoit que Pierres fust encore serjans et amenistreres de ses besognes , BEAUMANOIR , VII, 18
XVIe s.
La parole de Dieu, de la quelle ils sont constituez administrateurs , CALV. , Inst. 926
En l'hospital des malades il y avoit un general administrateur, cinq medecins.... , D'AUB. , Hist. III, 87
Ayans soubs eulx des commis, des receveurs et administrateurs , AMYOT , Comment refréner la colère, 43
Provenç. administraire, aministraire, aministrador ; espagn. administrador ; ital. amministratore ; de administrator (voy. ADMINISTRER). Le vieux français aministreres, et le provençal administraire sont au nominatif, et viennent du nominatif administrator ; le régime est administreor et administrador, et vient de l'ablatif latin administratore ; c'est la forme du régime qui est celle des autres langues romanes. On remarquera que l'ancien français n'écrivait pas le d.