ADJONCTION

Prononciation : a-djon-ksion ; en poésie, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Jonction d'une personne ou d'une chose à une autre. L'adjonction de cet homme d'affaires à la commission. L'adjonction d'une lettre à un mot. Les adjonctions à la liste électorale.
On ne jugea pas à propos d'en faire signer davantage [des pairs], pour en réserver en adjonction , SAINT-SIMON , 283, 166
2En termes de grammaire, sorte d'ellipse par laquelle on retranche, dans une section de phrase, un mot exprimé dans une section voisine (voy. ZEUGME). XIVe s.
Les mesons canoniaux que les chanoines ont à present hors du cloistre avec toutes les adjonctions , DU CANGE , adjunctiones.
Puisqu'il est ainssi que Dieux m'a tolu touz les hoirs de mon cors par mon pechié, il me convient querre et pourchacier autres filz d'ajonsion , DU CANGE , ib.
Adjunctio, de adjungere, adjoindre.