adherence

Prononciation : a-dé-ran-s'. Palsgrave, p. 19, recommande de prononcer avec l'h aspirée, ad-hérence
Nature : s. f.

1État d'une chose qui tient, qui est collée à une autre. L'adhérence de deux corps entre eux. L'adhérence du pistil. Le poumon avait contracté des adhérences avec la plèvre. Il s'était formé une adhérence entre la paupière et le globe de l'oeil. 2Fig.
Quiconque aime l'unité doit avoir une adhérence immuable à l'ordre épiscopal , BOSSUET , Bourg. 2
La foi est une adhérence de coeur à la vérité éternelle , BOSSUET , Char. 1
Vous n'avez pas bien fait de vous confesser de l'adhérence à cette prière , BOSSUET , Lett. abb. 213
L'adhérence du coeur à des biens invisibles et éternels , MASS. , Myst. Assomption.
ADHÉRENCE, ADHÉSION. Union, jonction d'une chose qui tient à une autre. L'adhérence est l'état d'une chose qui adhère ; l'adhésion est l'action même d'adhérer. De là découle, quand il y a lieu de distinguer, la différence dans l'emploi des deux mots. L'adhérence, étant un état, est involontaire ; l'adhésion, étant une action, est volontaire (voy. INHÉRENCE, COHÉRENCE). XVIe s.
Pour monstrer tout ce que contient ledit muscle, et ses adherences et mixtions avec le cuir , PARÉ , IV, 3
Lesquels aussi leur presteroient assistance et adherance pour le pacifier et accorder avec le roi , M. DU BELLAY , 209
Provenç. adherencia ; ital. aderenza (voy. ADHÉRENT).