ACQUIS

Prononciation : a-kî
Nature : s. m.

Instruction acquise, connaissances acquises. Homme qui a beaucoup d'acquis.
C'est une merveille surprenante qu'elle [une dame] ait plus d'acquis à dix-huit années que celles qui ont trois fois son âge , MARG. , BUFFET, Observ. p. 285
Comme il lui trouvait peu de véritable vocation pour l'état dont il portait l'habit, et d'ailleurs beaucoup d'acquis dans la physique.... , FONTEN. , Chirac
L'éléphant a plus d'acquis que les autres animaux, parce qu'il est plus à portée d'acquérir , BUFFON , Éléphant.
Il le pourvoit d'un acquis de facile étalage , J. J. ROUSS. , Ém. II
L'acquis de notre expérience est l'éducation des choses , J. J. ROUSS. , ib. I
XVIe s.
Biron s'acquitta suffisamment de sa charge [d'ambassadeur], comme n'estant point despourveu des dons de l'esprit, non plus que du courage.... Il avoit, avec le naturel, l'acquis, comme il parut un jour que, le roi demandant l'interpretation d'un emblesme grec, Biron la jeta par dessus l'espaule, comme honteux de l'avoir fait , D'AUB. , Hist. V, 10
Il est certain qu'en chose pareille le naturel vaut mieux que l'acquis , CHARRON , Sagesse, II, 3
Acquis, part. passé d'acquérir.