ACHEMINEMENT

Prononciation : a-che-mi-ne-man
Nature : s. m.

Ce qui est voie, chemin d'une chose. Toute la vie est un acheminement vers la mort. Cela était un acheminement au consulat Ce premier crime fut un acheminement à un autre.
Cette manière de vivre est un merveilleux acheminement à la passion , PASC. , édit. Cous.
La venue des faux prophètes semblait être un acheminement à la dernière ruine , BOSSUET , Hist. II, 9
J'ai cru que, pourvu que nous conservassions les effets de l'histoire, toutes les circonstances [de la tragédie] ou, comme je viens de les nommer, les acheminements étaient en notre pouvoir , CORN. , Ex. de Rodog.
Acheminer. ACHEMINEMENT. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
N'ayant sceu ni entendu que lesdicts soldats se fussent acheminés par mon commandement et ordonnance, et que par adventure l'on ne vous aura pas à la verité fait entendre la modestie de leur acheminement , Lettres missives de Henri IV, à M. le marquis de Villars, 1571, t. I, p. 26
Le bon acheminement que donnez aux affaires de par de là , ib. au maréchal de Dampville, 1576, t. I, p. 92