ACCUMULER

Prononciation : a-ku-mu-lé
Nature : v. a.

1Mettre ensemble, entasser. Accumuler de la terre au pied des arbres. Il accumule chez lui tant de trésors.
Sa race accumulant d'immenses héritages , VOLT. , Tanc. I, 1
D'autres n'ont garde d'abandonner un bénéfice qu'ils possèdent ; il est dans leurs mains, mais leurs mains ne sont pas remplies ; que leur faut-il donc ? Accumuler bénéfices sur bénéfices , BOURD. , Pensées, t. II, p. 360
2Absolument, amasser des richesses. Il ne songe qu'à accumuler.
Fureur d'accumuler, monstre de qui les yeux Regardent comme un point tous les bienfaits des dieux , LA FONT. , Fab. VIII, 27
D'autres, accumulant pour enfouir encor, Recueillent dans la fange une poussière d'or , LAMART. , Harm. IV, 11
3Fig. Au sens moral. Accumuler les honneurs sur la tête de quelqu'un. Accumuler faute sur faute.
Si je multipliais tout cela, si je le redoublais, si je l'accumulais sans mesure, après y avoir épuisé toutes les puissances de mon âme , BOURD. , Pensées, t. I, p. 29
D'où il s'ensuit qu'ayant toujours jusqu'à présent accumulé péché sur péché, je n'ai fait, dans tout le cours de mes années, qu'accumuler dettes sur dettes , BOURD. , ib. t. II, p. 79
Je l'ai vu contre vous accumuler les crimes , VOLT. , Mér. III, 5
Quels maux sont en ces lieux accumulés sur moi ? , VOLT. , Mér. III, 1
4S'accumuler, v. réfl. Devenir accumulé. Les denrées s'accumulent dans les magasins. Les honneurs s'accumulent sur sa tête. Les dettes s'accumulaient. Les prospérités qui s'accumulent sur vous. Provenç. acomolar ; espagn. acumular ; ital. accumulare ; de accumulare, de ad, à, et cumulare, combler (voy. ce mot). ACCUMULER. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
Accumulant mals aus mals (1339) , VARIN , Arch. admin. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 817
XVIe s.
Grosses richesses ainsi accumulées de tant de diverses sortes et manieres , Archives de Besançon, dans Rev. histor. t. I, p. 128 (1534)