ACCROCHER

Prononciation : a-kro-ché
Nature : v. a.

1Attacher, suspendre à un crochet, à quelque chose de crochu. Accrochez ce tableau au clou qui est à la muraille.
Le hasard a-t-il accroché, par un concours d'atomes, les parties du corps avec l'esprit ? , FÉN. , Exist. 45
2Arrêter en perçant, en déchirant. Prenez garde à ce clou, il accrochera votre habit. Les buissons accrochent la laine des brebis. 3En termes de marine, accrocher un vaisseau, y jeter les grappins pour en venir à l'abordage. 4Arrêter, heurter une voiture avec le moyeu d'une autre, qui en passe trop près. Cette charrette va accrocher votre voiture.
D'un carrosse en tournant il accroche une roue , BOILEAU , Sat. VI Absolument. Ce cocher est maladroit, il accroche souvent.
5Fig. Embarrasser, retarder.
Les bâtards ne songèrent plus qu'à embarrasser et accrocher l'affaire , SAINT-SIMON , 466, 1115
6Attirer à soi une personne, gagner, obtenir quelque chose. À force de démarches il a accroché une bonne place.
D'Huxelles accrochait de jeunes officiers qu'il adomestiquait , SAINT-SIMON , 116, 7
Sa rivale n'avait pas manqué de l'accrocher de conversation , HAM. , Gram. 7
7S'accrocher, v. réfl. Votre habit va s'accrocher à ces ronces. Les atomes s'accrochent ensemble.
Nos braves s'accrochant se prennent aux cheveux , BOILEAU , Sat. III
8Fig. S'accrocher à tout, faire tout ce qu'on peut pour se soutenir. S'accrocher à quelqu'un, s'attacher à la fortune de quelqu'un.
L'amour-propre s'accroche à tout , BOSSUET , Obl. 2
Nous tenons à tout, nous nous accrochons à tout , J. J. ROUSS. , Ém. II
Cette âme simple qui ne cherche qu'à s'accrocher à ce qui l'environne , J. J. ROUSS. , Hél. I, 64
Ce vilain et dangereux escargot [l'abbé de Vaubrun] se produisit à la cour et chercha à s'y accrocher , SAINT-SIMON , 78, 4
XIIIe s.
As autres choses que son aversaire aura dittes, responde le miaus [mieux] que il saura, sanz ce que il s'acroche à prover autrement que par sa saisine et sa teneure , Ass. de Jer. 110
Coveitise ne sait entendre à riens qu'à l'autrui acrochier , la Rose, 192
Et s'ele [la femme] plusors en acroche [hommes], Gart, comment que la chose cueure [coure], Qu'ele ne mete à deus une heure , ib. 13805
Qui en porroit ung [bouton] acrochier, Il le devroit avoir moult chier [cher] , ib. 1659
XVe s.
Si [ils] les jetoient [les crocs] dedans les nefs de l'une à l'autre, et les acrochoient ensemble , FROISS. , I, I, 121
XVIe s.
Les puissans accrochent tous jours sur leurs poures voysyns , PALSGR. , p. 417
Accroc ; bourguig. écrôché.