ACCOUPLEMENT

Prononciation : a-kou-ple-man
Nature : s. m.

1Assemblage par couples. Accouplement de boeufs pour la charrue. Accouplement de colonnes, arrangement de colonnes disposées deux à deux. 2Conjonction du mâle et de la femelle, en parlant des animaux. Le mulet vient de l'accouplement de l'âne et de la jument. Dans l'espèce des cailles il y a des accouplements, et pas un seul couple. 3Conjonction en parlant des hommes ; mais alors ce mot a une acception odieuse, ou bien il est modifié par quelque épithète qui sert de correctif à l'idée trop physique d'accouplement.
Des cavités où l'on a dit que ces gens-là faisaient leurs accouplements , J. J. ROUSS. , Conf. I
Des colosses debout regardant autour d'eux Ramper des monstres nés d'accouplements hideux , V. HUGO , Orient. I
Accouplement fatal et des dieux détesté , MALH. ,
Tu menais le blond hyménée Qui devait solennellement De ce fatal accouplement Célébrer l'heureuse journée , ID. , IV, 5
XVIe s.
L'homme en l'accouplement.... , PARÉ , XVIII, 39
Accoupler.