ACCLAMATION

Prononciation : a-kkla-ma-sion ; en poésie, de cinq syllabes, a-kkla-ma-si-on
Nature : s. f.

1Action d'acclamer. Pousser des acclamations. Saluer quelqu'un par des acclamations. Exciter des acclamations. Ce discours ayant provoqué des acclamations.
Une foule d'auditeurs qu'on traîne après soi, leur assiduité, leur attention, leurs acclamations , BOURD. , Pensées, t. II, p. 208
Les acclamations de ce puissant empire , VOLT. , Sémir. I, 5
Ils en admiraient la beauté avec une acclamation extraordinaire , LAMOTHE LEV. , 299
Je vous demanderai compte de ces talents éclatants qui vous avaient attiré les bénédictions des justes et les acclamations même des mondains , MASS. , Avent, Jug. univ.
Nous l'avons vu entrer au bruit des acclamations publiques , MASS. , Car. Pass.
2Par acclamation, loc. adv. Tout d'une voix et sans qu'il soit besoin de voter.
Les Allemands s'étaient donnés à Charlemagne par acclamation , VOLT. , Moeurs, 32
XVIe s.
Aussi ne fault il pas inconsideréement user de toutes sortes d'acclamations à la louange du disant , AMYOT , Comment il faut ouïr, 22
Acclamatio, de acclamare (voy. ACCLAMER).