ACCENTUER

Prononciation : a-ksan-tu-é
Nature : v. a.

1Prononcer suivant les règles de l'accent tonique. Le Français accentue uniformément la dernière syllabe d'un mot si elle est masculine, ou la pénultième si la dernière est féminine ; l'Italien accentue souvent l'antépénultième. 2Donner l'accent oratoire, et aussi appuyer sur une phrase pour la faire remarquer ou sentir. Cet homme est fatigant, il accentue tout ce qu'il dit. 3Poser convenablement les accents dans l'écriture. Les grammairiens Alexandrins sont les premiers qui aient accentué les mots grecs. Il n'y a pas longtemps qu'en français on accentue les e et autres voyelles. XIIIe s.
Lire sais tu, voire chanter ; L'on le sait bien à l'accenter , DU CANGE , accentuare.
XVIe s.
Je ne puis pas accentuer à droyt en la langue latine ; car ma langue françoise m'empesche , PALSGR. , p. 415
Bas-lat. accentuare ; provenç. accentuar ; espagn. acentuar ; ital. accentuare ; d'accentus, accent (voy. ACCENT). ACCENTUER. Ajoutez : 4Fig. Néologisme. Donner un caractère plus marqué, plus décidé. Il accentua son opposition.