abreviation

Prononciation : a-bré-vi-a-sion
Nature : s. f.

Retranchement de lettres, ou emploi de signes pour écrire plus vite ou pour tenir moins de place. Mr, Mme, sont des abréviations pour Monsieur, Madame.
Des imprimeries dont il a changé les anciens caractères trop barbares et presque indéchiffrables à cause des fréquentes abréviations , FONTENELLE , Czar Pierre.
XVIe s.
Il leur avoit enseigné à faire certaines notes et abbreviations, qui en peu de traits valoient et representoient beaucoup de lettres , AMYOT , Caton d'Ut. 35
Syncopes, abbreviation et remission d'haleine , PARÉ , VIII, 23
Abbreviatio, de abbreviare, qui, dans l'ancien français, a donné abréger (voy. ce mot), et non abrévier, qui serait du XVIe s. ABRÉVIATION. Ajoutez : 2Action d'abréger, de rendre plus court.
Les innombrables moyens d'abréviation employés dans ces derniers temps sont l'oeuvre des travailleurs aux pièces qui les inventent, les perfectionnent , P. LEROY-BEAULIEU , Rev. des Deux-Mondes, 1er juill. 1875, p. 142