ABORDAGE

Prononciation : a-bor-daj'
Nature : s. m.

1Action d'aborder un vaisseau ; se dit des combats de mer. L'équipage se prépare à l'abordage. Vaisseau pris à l'abordage.
J'enlevai le commandant à l'abordage, qu'il ne me refusa pas , JEAN-BART , dans JAL, Gl. nautique.
Harold, le sabre en main, s'élance à l'abordage , LAMART. , Harold, 18
L'abordage ! l'abordage ! On se suspend au cordage, On s'élance des haubans , V. HUGO , Orient. 5
2Rencontre fortuite et choc de deux vaisseaux.
Les vaisseaux portent la nuit des feux pour éviter les abordages , Acad.
XVIe s.
Il conclud à l'abordage sous la faveur de Gozi à gagner la cité , D'AUB. , Hist. I, 244
Les Rochellois dès l'abordage [des navires], se jettent sur le pont de corde , D'AUB. , ib. II, 179
Après que ceux de Ré leur eurent deffendu l'abordage [de l'île].... , D'AUB. , ib. II, 274
Aborder.