ABONDAMMENT

Prononciation : a-bon-da-man
Nature : adv.

Avec abondance. Cette source fournit de l'eau abondamment. Nourrir abondamment. Boire abondamment. Cette ville était abondamment pourvue. Fumer la terre abondamment. Cette question sera abondamment traitée. Cet avocat parla plus abondamment que son adversaire.
Parce qu'il ne jeûnait et qu'il ne payait si abondamment la dîme que par orgueil , BOURD. , Pens. t. II, p. 136
Le Seigneur se communiquait à eux [aux saints] plus abondamment , MASS. , Myst. Purific.
Animés plus abondamment de son esprit [on parle de Dieu] , FLÉCH. , Serm. I, 228
ABONDAMMENT, EN ABONDANCE. Beaucoup ; l'adverbe convient mieux en parlant de ce qui arrive : boire abondamment, suer abondamment. La locution adverbiale se dit seulement en parlant de ce qui est : les mets étaient en abondance sur la table. C'est là la différence essentielle. Il pleure abondamment, et il verse des pleurs en abondance, la manifestent encore, bien que sous une nuance plus subtile à saisir, LAFAYE. XVe s.
Donc entrerent ils abondantment dedans la ville sans contredit, et se logerent toutes gens les uns çà et les autres là , FROISS. , II, III, 38
Abondant, ancien féminin, et le suffixe ment (voy. MENT).