ABOLITION

Prononciation : a-bo-li-sion
Nature : s. f.

1Action d'abolir. La paralysie est l'abolition du mouvement et de la sensibilité. L'abolition de l'ordre des Templiers.
Y at-il rien de si grand que ce qu'il [Louis XIV] faisait pour détruire l'hérésie ? Et comptez-vous pour rien l'abolition des duels ? dit d'un air content un autre homme... ? , MONTESQ. , Lettr. pers. LIX.
2En termes de droit ancien, le pardon que le prince accordait d'autorité absolue pour un crime. Abolition d'un crime et abolition d'une peine. Obtenir une abolition. Lettres d'abolition.
Le duc de Bourgogne [l'assassin du duc d'Orléans] daigna prendre des lettres d'abolition , VOLT. , Moeurs, 79
.... ou l'autre qui poursuit des abolitions , RÉGNIER , Sat. v.
Son père [le cardinal de Bouillon] tint deux fois de son souverain la dignité de duc et pair, après avoir pensé renverser l'État, après avoir vécu d'abolitions , SAINT-SIMON , 279, 31
3Dans un sens qui n'est plus de la langue du droit, effacement, remise.
C'est par là que Magdeleine, cette fameuse pécheresse et cette pénitente aussi célèbre, obtint l'entière abolition de tous les déréglements de sa vie, et qu'elle parvint à un degré si éminent de sainteté , BOURD. , Pens. t. II, p. 165
On a cherché une différence entre abolissement et abolition ; mais il est impossible d'en trouver une qui soit fondée, si ce n'est que seul abolition se dit pour la remise d'un crime, d'une peine. XVIe s.
Ces gens-là trop ceremonieux n'ont pas voulu prendre sur leurs consciences l'abolition de tant de meurtres et ravissements , D'AUB. , Faen. III, 17
Il monstre quelle est l'abolition de la loi, et aussi quel est l'usage d'icelle , CALV. , Inst. 1056
Et se firent plusieurs autres traittés, et mesme de l'abolition de la pragmatique sanction , M. DU BELLAY , 21
Au different que le peuple eut avec les nobles touchant l'abolition des debtes , AMYOT , Alc. et Cor. comp. 5
Il se fit decerner abolition generale de tout le passé, et pour l'advenir licence de faire mourir qui bon lui semblerait , AMYOT , Sylla, 68
Provenç. abolitio ; espagn. abolicion ; ital. abolizione ; de abolitio (voy. ABOLIR).