ABOLISSEMENT

Prononciation : a-bo-li-se-man
Nature : s. m.

Action d'abolir. L'abolissement de la constitution. L'abolissement de la faculté de sentir et de se mouvoir dans l'apoplexie.
Ce qui contribua le plus à l'abolissement du duel, ce fut la nouvelle manière de faire combattre les armées , VOLT. , Moeurs, 100
XVIe s.
Pour l'abolissement du ciel et de la terre, les fideles ne laissent point d'estre establis devant Dieu , CALV. , Inst. 334
Au dernier abolissement de leur chair, qui sera parfait en la fin de cette vie mortelle , CALV. , ib. 1056
Aussi leur advient aux cuisses un refroidissement et abolissement de sentir et mouvoir , PARÉ , XIV, 15
Abolissement des lettres et arts , M. DU BELLAY , Prol.
Abolir.