ABLATIF

Prononciation : a-bla-tif
Nature : s.m.

Terme de grammaire. Le sixième cas de la déclinaison latine. L'ablatif est dit parfois le cas latin, parce qu'il n'existe pas en grec. Ablatif absolu, nom d'une forme particulière à la langue latine, où un mot, accompagné d'un participe ou d'un adjectif, se mettait à l'ablatif, sans être en rapport avec un autre mot dans la phrase. Nous avons imité cette tournure : les parts étant faites, le lion parla ainsi. Abusivement, puisqu'il n'y a pas de cas en français, on a donné quelquefois le nom d'ablatif absolu à ces membres de phrases, détachés de tout le reste XVIe s.
Quant rencontré a un accusatif Qui sa robe lui a fait ablative , CH. D'ORL. , Rond. 68
Ablativus, de ab, indiquant séparation, et de lativus, exprimant l'action de porter. Ainsi l'ablatif est le cas qui indique l'extraction. Lativus, mot inusité, vient de lotum, supin du verbe ferre. Latus, porté, est pour tlatus, qui, se rapportant à un terme grec est de même radical que le latin tolerare (voy. TOLÉRER).