ABC

Prononciation : a-bé-sé
Nature : s. m.

1Petit livre contenant l'alphabet et la combinaison des lettres pour apprendre à lire aux enfants. Cet ABC est commode. 2Fig. Le commencement, le rudiment d'un art, d'une science.
C'est le fondement et l'ABC de toute notre morale , PASC. , Prov. 5
L'enchanteresse Nérie Fleurissait lors, et Circé Au prix d'elle en diablerie N'eût été qu'à l'Abc , LA FONT. , Coupe ench. Loc. Par Abc, par toutes les lettres de l'alphabet. Il l'a maudit par Abc, il lui a donné toutes les malédictions du monde. Prov. Renvoyer quelqu'un à l'Abc, le traiter d'ignorant. Remettre quelqu'un à l'Abc, le remettre aux éléments.
XIIIe s.
Il vos apenra l'abc , F. et Contes, IV, p. 436
Lor novoz [neveux] sont avant chanoine, Qu'il aient apris l'abecé , ib. I, p. 305
XIVe s.
Pour ceste science plus clerement entendre, je veul exposer aucuns mos selon l'ordre l'a b c , ORESME , Éth. 334
XVe s.
Nous avons tenu à l'escole le dit Henri dès ce qu'il fust mis à l'abeçoy , DU CANGE , abecedarium.
XVIe s.
Rendre nos soldats autres qu'eux mesmes, les remettre à l'abc de leurs pas et paroles , D'AUB. , Hist. II, 486