ABATIS

Prononciation : a-ba-ti
Nature : s. m.

1Amas de choses abattues. Abatis d'arbres. Faire un abatis de bois. Embarrasser la plaine par de larges abatis d'arbres. 2En termes de chasse, faire un grand abatis de gibier. 3Au figuré.
À la guinguette instruisant ces recrues, D'obscurs lauriers j'ai fait large abatis , BÉR. , in-8
4Terme de chasse, petit chemin que se font les jeunes loups en allant et venant au lieu où ils sont nourris. 5Terme de cuisine, les pattes et la tête, le cou et les ailerons d'une volaille. 6Terme de boucherie. Peau, graisse et tripes des bêtes tuées par les bouchers. XIIe s.
Dedans la maîstre porte fut grans l'abateïs , Ch. d'Antio. VI, 93
Abattre. L'ancien mot est abateïs, venant d'une forme du bas-latin : abateticius, dérivé du verbe abattere. ABATIS. Ajoutez : 6Dans un langage très bas, il se dit des mains et des pieds. Il a de gros abatis.