ABAQUE

Prononciation : a-ba-k'
Nature : s. m.

1Terme d'architecture. Tailloir, partie supérieure du chapiteau des colonnes, sur laquelle porte l'architrave. 2Terme d'antiquité. Tableau couvert de poussière, sur lequel on traçait des nombres et on enseignait le calcul ; et aussi sorte de carré long, évidé, qui était muni de boules passées dans des fils tendus et qui servait à compter. Provenç. abac ; ital. abbaco ; de abacus, venant du grec, table ou tablette. ABAQUE. Ajoutez : 3Nom donné aujourd'hui à certains tableaux destinés à abréger les calculs. Il y a une table de ce genre intitulée Abaque de Lalanne. On nomme aussi abaque le compteur à boules des Chinois.