abatardissement

Prononciation : a-bâ-tar-di-s'-man
Nature : s. m.

Dégénération au propre et au figuré. L'abâtardissement des arbres fruitiers, des esprits. Des grammairiens ont désiré que l'Académie supprimât l'accent circonflexe. Il est de fait que certains prononcent abatardissement, a bref, au lieu de a long ; mais la plupart suivent dans ce mot la prononciation de bâtard où l'a est long. L'accent circonflexe qui indique ici et l'étymologie et la prononciation doit donc être conservé. XVIe s.
De ceux là, y en a aucuns qui se trompent eux mesmes ; et les autres sont trompés par l'abastardissement des coustumes , LANOUE , 117
La trop grande et indocte multitude des escrivains qui de jour en jour s'eleve en France, au grand deshonneur et abastardissement de nostre langue , DU BEL. , III, 2, recto
Abâtardir.