TRÉMATER

Prononciation : tré-ma-té
Nature : v. a.

Doubler les bancs de sable dits trémats. Par analogie, se dit d'un bateau qui prend les devants sur un bateau moins rapide. TRÉMATER. Ajoutez : Il s'emploie aussi neutralement. Le droit de trématage est une gêne pour la navigation ordinaire.... et cependant l'art. 4 de votre arrêté le concède à tout bateau porteur d'une quantité quelconque de pétrole ! n'y a-t-il point là une porte ouverte à l'abus et tout bateau porteur de quelques fûts de pétrole ne pourra-t-il point trémater ? Lettre de la chambre de comm. de Lille au préfet du Nord, du 31 janv. 1873, dans Arch. de la chamb. de comm. de Lille, t. X, p. 70. XVe s.
Les bateliers [ordonnés pour passer la rivière] garderont run l'un envers l'autre sans entreprendre en tremater le run l'un de l'autre, sur peine de paier cinq solz parisis d'amende et de rendre à cellui qui aura esté trematé l'argent qui aura esté receu , DU CANGE , tremata.
Bas-lat. trema, voie, sentier, qui paraît être une altération du lat. trames, sentier.