SYMÉTRIQUE

Prononciation : si-mé-tri-k'
Nature : adj.

1Qui a de la symétrie. Arrangement symétrique. Phrases symétriques.
Les vieilles même au marcher symétrique Des ans tardifs ont oublié le poids , GRESSET , Ver-vert, III
L'ordonnance de la Critique de la raison pratique [de Kant] est symétrique avec celle de la Critique de la raison pure , DE RÉMUSAT , Inst. Acad. sc. mor. et pol. t. v, p. 233
2Terme de minéralogie. Se dit d'une variété dont la forme atteint une certaine limite qui lui donne de la symétrie. 3Terme de zoologie. Qui est susceptible d'être partagé en deux côtés égaux par un plan.
La nature a fait l'animal symétrique , DIDER. , Salon de 1765, Oeuv. t. XIII, p. 233, dans POUGENS En anatomie, parties symétriques, celles qui, situées sur la ligne médiane, sont partagées par cette ligne en deux moitiés semblables, ou qui, situées des deux côtés de cette ligne, ont une ressemblance parfaite.
4Terme de géométrie. Figures symétriques, celles dont les éléments sont réciproquement égaux, mais inversement disposés, de sorte que la superposition en est impossible. Angles solides symétriques. Polyèdres symétriques. 5Terme d'algèbre. Fonction symétrique, fonction qui reste la même quand on échange mutuellement ou les unes dans les autres les lettres qu'elle contient. 6En parlant des personnes, un homme symétrique, celui qui fait tout par compas et par mesure.
Il [le public] siffle un auteur symétrique, Il rit d'un vers symétrisé , M. J. CHÉNIER , Sur la Harpe
Du grec, symétrie.