RÉVEILLE-MATIN

Prononciation : ré-vè-lle-ma-tin, ll mouillées
Nature : s. m.

1Petite pièce sur laquelle on fait du bruit pour réveiller les religieux, afin d'aller à matines. Celui qui sonne tous les matins la cloche dans une communauté. 2Horloge dont la sonnerie réveille à l'heure sur laquelle on a mis l'aiguille en se couchant. Familièrement. C'est un fâcheux réveille-matin, se dit du bruit que fait le matin, dans le voisinage, un serrurier, un maréchal, etc. Fig. Un agréable, un fâcheux réveille-matin, une bonne, une mauvaise nouvelle apprise en s'éveillant. 3Se dit du coq, qui chante de grand matin.
Le réveille-matin eut la gorge coupée , LA FONT. , Fabl. V, 6
4Espèce d'euphorbe, euphorbia helioscopia, L. Au plur. Des réveille-matin. Béranger a écrit réveil-matin : Oui, pour vous doit briller encor Le jour de la victoire ; J'en serai le réveil-matin, Vivand. XVIe s.
Cest arrest ici devroit estre suffisant pour servir de reveille-matin aux oppresseurs , LANOUE , 14
Ce qui me fait d'autant plus esbahir qu'ayans de tels resveille-matins nous soyons si endormis , LANOUE , 389
Réveiller, et matin.