PROCLAMATION

Prononciation : pro-kla-ma-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action de proclamer. La proclamation d'un empereur. Publication solennelle. La proclamation d'une loi. 2Écrit qui contient ce que l'on veut publier, proclamer. Rédiger une proclamation. Proclamation au peuple, à l'armée.
Quelques-uns voient dans ces proclamations [de Napoléon et d'Alexandre] la différence des deux peuples, celle des deux souverains et de leur position mutuelle , SÉGUR , Hist. de Nap. IV, 1
3Chez les bernardins et les feuillants, confession publique en présence de la communauté. Commandement que fait un supérieur à son religieux de se prosterner à terre, RICHELET. XIVe s.
Criées ou proclamations à voix de trompe , Ordonn. des rois de Fr. t. V, p. 309
XVe s.
Et fit faire defenses par cris et proclamations, que plus ne usassent de telles manieres de faire , JUV. , Charles VI, 1380
XVIe s.
Et qui plus est, l'effect respondoit aux paroles de la proclamation , AMYOT , Flamin. 22
Prov. proclamation ; esp. proclamacion ; du lat, proclamationem ; de proclamare, proclamer.