ACHÈVEMENT

Prononciation : a-chè-ve-man
Nature : s. m.

1Action d'achever. Donner l'achèvement à un ouvrage.
Et pour l'achèvement d'une plus grande chose , MAIR. , Soph. III, 1
2Fig. La perfection dont un ouvrage est susceptible.
Il y a toujours de l'imperfection aux oeuvres de la nature, et elle n'apporte jamais tant de soin à l'achèvement de ce qu'elle fait qu'elle ne laisse quelque côté plus faible , BALZ. , Les Romains.
Elles m'ont donné l'achèvement d'une joie parfaite , SÉV. , 100
3En termes de critique littéraire, l'achèvement est ce qui complète le dénoûment d'un ouvrage. Dans l'Iliade, la réconciliation d'Achille et d'Agamemnon est le dénoûment ; la mort d'Hector est l'achèvement. XVe s.
En pensant à l'achevement de cette oreille , L. XI , Contes, 11
Achever. ACHÈVEMENT. - HIST. XIIIe s.
Se vous vouloie de tout dire coument Chascuns le fist, ce seroit pour noient, Fait n'en aroie jamais achevement , Les Enfances Ogier, publiées par Scheler, V. 6334