GÉNÉROSITÉ

Prononciation : jé-né-ro-zi-té
Nature : s. f.

1Caractère de celui qui est généreux, qui a un grand coeur.
Ma générosité doit répondre à la tienne , CORN. , Cid, III, 4
Il s'arme, en ce besoin, de générosité, Et du bonheur public fait sa félicité , CORN. , Hor. III, 5
La générosité suit la belle naissance , CORN. , Héracl. v, 2
Ah ! c'est porter trop loin la générosité , CORN. , Perth. v, 5
Lorsque la Providence l'a séparée du monde, elle a quitté les honneurs avec autant de générosité que vous [religieuses] en avez eu à les fuir , FLÉCH. , Mme de Mont.
Par cet esprit de générosité si ordinaire parmi les Romains, de ne marquer jamais plus d'éloignement de la paix que dans les mauvais succès , VERTOT , Révol. rom. II, p. 200
....Son orgueil se serait-il flatté D'effacer Orosmane en générosité ? , VOLT. , Zaïre, I, 4
Et réellement il y allait de la vie de s'arrêter un instant ; dans ce naufrage universel, tendre la main à son compagnon, à son chef mourant, était un acte admirable de générosité ; le moindre mouvement d'humanité devenait une action sublime , SÉGUR , Hist. de Nap. XII, 2
2Disposition à donner d'une main libérale. Des actes de générosité.
Je serais trop ingrat, si, pour une personne [une dame] qui fait des choses si extraordinaires pour moi, je n'avais qu'une amitié ordinaire, et tout au moins je dois être amoureux de sa générosité , VOIT. , Lett. 32
L'abbé est ravi de vous voir appliquée à vos affaires.... il n'est pas question de suivre toujours les beaux sentiments, il faut avoir pitié de soi, et avoir de la générosité pour soi-même comme on en a pour les autres , SÉV. , 51
Ce grand nombre de domestiques pouvait être à charge à sa dépense, mais non à sa générosité , FLÉCH. , M. de Mont.
Il n'est pas rare de trouver, dans les codes des lois des barbares, des compositions pour les actions involontaires ; la loi des Lombards est presque toujours sensée ; elle voulait que, dans ce cas, on composât suivant sa générosité, et que les parents ne pussent plus poursuivre la vengeance , MONTESQ. , Espr. XXX, 19 Donner, laisser des marques de sa générosité, faire des dons, et, en parlant des souverains, accorder des grâces. Fig.
Un second effet de l'élévation affectée de ces nouveaux mystiques est de marquer envers Dieu comme une fausse générosité et une espèce de désintéressement qui fait qu'on ne veut plus lui demander rien pour soi-même, pas même la rémission de ses péchés , BOSSUET , Ordonnance sur les états d'oraison
Au plur. Dons, bienfaits. Faire des générosités à ses amis. Il se dit quelquefois au singulier en ce sens : Voilà une belle générosité qu'il vous a faite !
XVIe s.
Sa generosité [de Henri IV] et sa debonnaireté sont si celebres, qu'il est à croire qu'il n'aura rien fait de mediocre , SULLY , dans le Dict. de DOCHEZ.
Lat. generositatem, de generosus, généreux. GÉNÉROSITÉ. Ajoutez : 3Qualité d'un vin généreux.
Certains vins.... ne pouvant souffrir le transport sans perdre leur principale saveur et générosité , LA MOTHE LE VAYER , Dial. d'Orat. Tubero, t. II, Lettre.