DÉTREMPÉ, ÉE

Prononciation : dé-tran-pé, pée
Nature : part. passé

Amolli ou délayé avec un liquide. Ces chemins détrempés par la pluie.
Son âme dans le crime est toujours occupée, Ce n'est que de la boue en du sang détrempée , TRISTAN , Panthée, I, 4
Les mers immenses ne paraissent aux immortels que comme des gouttes d'eau dont ce morceau de boue est un peu détrempé , FÉN. , Tél. IX
1. DÉTREMPÉ, ÉE. Ajoutez : Fig.
Il est en proie à toutes les obsessions qui assiégent les coeurs faibles et les âmes détrempées , E. GAUTIER , Journ. offic. 18 juill. 1876, p. 5278, 1re col.
Qui a perdu sa trempe. Un couteau détrempé.