DÉISTE

Prononciation : dé-i-st'
Nature : s. m. et f.

Celui, celle qui, reconnaissant un Dieu, rejette toute religion révélée.
Ce ne fut plus partout que fous anabaptistes, Qu'orgueilleux puritains, exécrables déistes , BOILEAU , Sat XI
[Middleton] C'était un athée de profession et d'effet, s'il peut y en avoir, au moins un franc déiste , SAINT-SIMON , 193, 74
Le déiste seul peut faire tête à l'athée, le superstitieux n'est pas de sa force , DIDEROT , Pensées phil. n° 13
Lat. Deus, Dieu, et le suffixe isme. DÉISTE. Ajoutez : - HIST. XVIe s. En 1564, dans une instruction chrétienne citée par M. Sayous, Études littér. sur les réform. du XVIe siècle, t. II, p. 203, Viret signalait ce mot comme nouveau.